6 choses à faire tous les jours durant le mois d’or

· Pour bien vivre le postpartum ·

La période du post-partum, souvent appelée aussi “le mois d’or”, ce sont les 4-6 semaines qui suivent l’accouchement. C’est le début d’un nouveau chapitre de votre vie de couple, de femme, de famille.

Photographe postpartum

Ces premiers jours et semaines se déroulent dans la douceur et la lenteur, centrés sur la rencontre avec votre bébé que vous connaissez déjà tant (ayant vécu avec lui pendant des mois) mais que vous ne connaissez guère. C’est tellement normal, et c’est tellement bouleversant !

C’est tellement magique, mais c’est tellement difficile aussi !

Il y a beaucoup de pleurs (côté bébé et maman aussi, avouons), beaucoup de fatigue, incompréhension, incertitude, doutes même. Pour pouvoir se recentrer, se ressourcer rapidement mais efficacement, voici une petite to-do-list à intégrer (dans la mesure du possible) dans la routine quotidienne de votre post-partum.

  • Prendre une douche.
    Ce sont les choses toutes simples qui peuvent faire toute la différence. Prendre une douche, et pas juste vite-vite mouiller-savonner-rincer, mais en profiter pleinement (même si ça ne dure pas 1 heure) : se laisser l’eau chaude couler sur sa peau, se laver doucement le visage, le cou, les épaules, les mains, se masser un tout petit peu les partie du corps pour se rendre compte de ces contours… Accordez-vous ce moment, vous allez vous sentir tellement mieux après, et la vaisselle pourra honnêtement attendre.
  • S’étirer dans la douceur.
    Notre corps de femme subit tout un tas de postures étranges et épuisant durant le travail (parfois très long), la naissance, l’allaitement, sans même parler des positions de sommeil souvent inadéquats… Prenez le temps chaque jour à vous étirer un peu, très doucement, très lentement, en accompagnant le mouvement avec la respiration (j’étire dans l’expiration).
    Vous pouvez le faire pendant l’allaitement (étirer un peu le cou d’un côté, puis l’autre), les jambes, les pieds, les orteils.
  • Boire beaucoup, manger qualité.
    Le corps a besoin des aliments nourissants, facilement assimilables et réconfortants. Privilégiez les repas chauds et liquides (bouillons, soupes), ou les tisanes. Je ne pourrais pas m’étaler plus sur ce sujet malheureusement, je ne suis qu’une maman ayant traversé deux postpartums difficiles, donc je sais à quel point l’apport alimentaire peut changer la donne. Si vous avez besoin d’accompagnement sur la façon comment l’alimentation doit être adaptée pendant cette période particulière, je vous invite à consulter le site de Julia Simon, auteure du livre Bien Vivre le Quatrième Trimestre au Naturel, les recettes du Mois d’Or, ou bien chercher une doula postnatale proche chez vous sur l’Annuaire de PostNatal Support Network ou sur celui de l’Association des Doulas de France.
  • Prendre de l’air frais.
    Prenez votre bébé dans le portage, couvrez-vous tous les deux bien, et mettez-vous assis dans le jardin, sur le balcon, ou tout simplement près d’une fenêtre ouverte. Respirez. Écoutez les bruits du dehors (préférablement les bruits de la nature). Laissez votre système nerveux s’apaiser : la respiration s’allonge et s’approfondit doucement, les pensées viennent et s’en vont… Regardez vos émotions si vous voulez. Ou juste appréciez ce moment calme, en silence.
  • Parler à un(e) ami(e) ou de la famille.
    Vous êtes certes jamais réellement seule (votre bébé est constamment à vos côtés), la période du postpartum peut toutefois être très solitaire. On se sent isolée, et on n’ose pas “embêter nos proches avec nos soucis”. Appelez chaque jour une bonne amie ou un membre de la famille qui partage les mêmes valeurs. Discuter, demander conseils (ou pas), raconter vos réussites, écouter l’autre, bref : connectez-vous avec quelqu’un que vous aimez et qui vous aime. ❤️
  • Se consacrer du temps seule.
    Je sais que ce n’est pas du tout évident, mais je pense que ça peut être organisé et que vous le méritiez mais vraiment !
    Je sais de mon expérience qu’en tant que maman, on a tendance à privilégier tout le monde avant nous-même. Mais je sais aussi que durant cette période après notre accouchement, on est infiniment fragile, sensible et fatiguée. On a besoin de retrouver nos ressources intérieures avant pouvoir servir les autres. Et de toute façon, on est déjà occupée de ce petit être magnifique qui vient d’atterrir dans ce monde extra utérine que vous devez accompagner 24/24. Donc acceptez, vous gérez déjà beaucoup. Vous avez besoin de passer du temps avec vous-même, 5 minutes, 10 minutes, tant que vous pouvez, en fonction de la journée. Mais profitez de ce moment, pour vous, avec vous, seule, ça fait tellement du bien, je vous le promets.

Portez-vous bien, prenez soin de vous-même d’abord pour pouvoir prendre soin de votre famille par la suite !

Le mois d'or

Related Posts

error: Contenu protégé !